(*Flexitariens, végétariens et végétaliens) Quantification de la demande, analyse des segments de marché et des principales opportunités marketing en 2016

Echantillon : 1.205 Français Flexitariens ou Veggies interrogés par Internet entre le 30 mars et le 7 avril 2016, parmi 6.199 personnes représentatives de la population française (18-75 ans) en termes de sexe, d’âge, de catégorie-socio-professionnelle, de localisation (régions UDA, degré d’urbanisation) et de composition du foyer.

 le-marche-des-neo-vegetariens.jpg

Le néo-végétarisme, un phénomène alimentaire déjà en place et croissant dont la réponse par l’offre actuelle est à affiner et qui n’est pas uniquement drivé par le
bio

Le néo-végétarisme, un marché déjà bien implanté et amené à croître. Alors que 2 Français sur 5 ne font jamais de repas sans viande, charcuterie ou poisson, 1 sur 5 se déclare néo-végétarien, dont flexitarien pour la majorité d’entre eux c’est-à-dire qu’ils mangent régulièrement végétarien et consomment occasionnellement de la chair animale dont ils ont réduit la consommation. D’un profil plus féminin, jeune et de CSP +, ces néo-végétariens recherchent avant tout une alimentation saine, équilibrée et naturelle respectant le bien-être animal, accrue par la défiance vis-à-vis de l’industrie agro-alimentaire. Ces 8,5 millions de Français consomment plus de 4 milliards de produits végétaux par an générant un budget dépassant 20 milliards d’euros annuels. Un marché en croissance avec un potentiel de 4% de Français qui pourraient se convertir à ce type de régime alimentaire. Certains freins restent cependant à lever tels que le plaisir d’une alimentation à base de viande ou de poisson, et l’image peu gourmande ou variée des produits végétaux ou simili-carnées.

Les substituts simili-carnés, moins présents dans les paniers mais générant les plus fortes ventes auprès des adeptes
Les céréales et légumineuses sont les plus prisées des néo-végétariens et représentent le plus fort potentiel d’achat à l’avenir suivis des laits végétaux consommés plus régulièrement,
alors que les substituts simili-carnés sont présents de façon plus occasionnelle sur la table des acheteurs. Une satisfaction produit à améliorer pour optimiser leur présence dans le panier, car auprès des acheteurs ils représentent les plus fortes ventes en volumes et valeur du marché. Afin de convaincre ces néo-végétariens réticents la présence d’un stand de dégustation en point de vente se révèle le point de contact le plus pertinent.

Origine, réassurance et budget, les attentes phares des néo-végétariens
La composition, la réassurance par un label et le budget sont les premiers critères de choix et les premières informations recherchées sur les produits végétaux ou simili-carnés, complétés par l’origine lorsqu’il leur arrive de consommer de la viande ou du poisson. L’attente envers les marques est forte sur amélioration de l’aspect financier, également source de motivation pour les Français intentionnistes de néo-végétarisme, ainsi que l’absence de certaines substances (huile de palme, conservateur, etc.), la production nationale voire locale et la prise en compte environnementale notamment par l’agriculture biologique.

Des néo-végétariens favorisant les marques et enseignes bio, mais pas uniquement
Une part de néo-végétariens plus forte dans les petits commerces et commerces de proximité, jusqu’à 2 fois plus élevée qu’auprès des hypermarchés. 4 enseignes de distribution  se démarquent cependant avec plus d’1/3 de leurs clients se déclarant flexitariens, végétariens ou végétaliens. Une part logiquement plus élevée auprès des enseignes bio pouvant atteindre jusqu’à la moitié de la clientèle. Plusieurs marques bio mais également d’autres marques nationales et certaines MDD performent et sont davantage présentes dans leur panier. 3 enseignes de RHD présentent également un taux de fréquentation de clients néovégétariens plus élevé que la moyenne.

1. LE NÉO-VÉGÉTARISME : QUANTIFICATION DE LA DEMANDE EN 2016
1.1. Taille du marché du néo-végétarisme en 2016
1.1.1. Identification des Néo-végétariens : Végétaliens, Végétariens et Flexitariens
1.1.2. Motivations du néo-végétarisme
1.1.3. Implication du foyer dans le néo-végétarisme
1.1.4. Marché volume et valeur du néo-végétarisme

1.2. Perspectives du marché du néo-végétarisme
1.2.1. Freins au néo-végétarisme
1.2.2. Potentiel du néo-végétarisme
1.2.3. Incitations au néo-végétarisme

1.3. Les Français et la prise de conscience animale
1.3.1. Consommation des produits animaliers et protéines végétales
1.3.2. Evolution moindre de la consommation des produits animaliers
1.3.3. Evolution de la consommation des produits animaliers et protéines végétales
1.3.4. Mixité de consommations « moins qu’avant » X « plus qu’avant »
1.3.5. Motifs de consommation moindre de produits animaliers
1.3.6. Motifs de consommation moindre selon les produits consommés moins qu’avant
1.3.7. Fréquence de consommation de repas végétariens
1.3.8. Perception du soja

1.4. Taux de pénétration du néo-végétarisme
1.4.1. Néo-végétarisme selon le profil sociodémographique (Sexe-Age)
1.4.2. Néo-végétarisme selon la CSP
1.4.3. Néo-végétarisme selon la région d’habitation (UDA5)

1.5. Comportement des Néo-végétariens
1.5.1. Fréquence de consommation des protéines végétales
1.5.2. Consommation de produits végétaux ou simili-carnés
1.5.3. Volumes et valeurs des produits végétaux achetés ou simili-carnés
1.5.4. Circuits d’achat des produits végétaux ou simili-carnés
1.5.5. Fréquence des écarts au régime alimentaire
1.5.6. Contextes et motifs des écarts alimentaires
1.5.7. Niveau de gêne dans la consommation occasionnelle de chair animale

1.6. Profil socio-démographique
(Cf annexes)

1.7. Profil Shopper

2. OFFRES FOOD ET FOOD SERVICE A PROPOSER EN 2016 AUX NÉO-VÉGÉTARIENS 
2.1. Facteurs d’influence et informations recherchées
2.1.1. Facteurs d’influence dans la sélection de produits végétaux ou simili-carnés
2.1.2. Informations recherchées sur les produits végétaux ou simili-carnés
2.1.3. Axes d’innovation des marques concernant les produits végétaux ou simili-carnés
2.1.4. Mentions attendues sur les produits à base de viande
2.1.5. Sensibilité aux offres portant sur la viande
2.1.6. Sensibilité aux offres portant sur le poisson

2.2. Achats effectués et projetés de produits végétaux ou simili-carnés
2.2.1. Produits végétaux achetés au cours des 12 derniers mois ou envisagés
2.2.2. Produits végétaux et simili carnés achetés au cours des 12 derniers mois ou envisagés
2.2.3. Produits simili carnés achetés au cours des 12 derniers mois ou envisagés
2.2.4. Rayon(s) souhaités pour les produits simili carnés frais (boucherie végétarienne / charcuterie végétale)

2.3. Satisfaction de l’offre actuelle de produits végétaux ou simili-carnés
Satisfaction des produits végétaux et simili carnés achetés au cours des 12 derniers mois

2.4. Potentiels des offres de produits végétaux ou simili-carnés
2.4.1. Intention de consommation de produits végétaux ou simili-carnés par circuit de RHD
2.4.2. Intérêt pour de nouvelles offres de produits végétaux ou simili-carnés

2.5. Points de contacts influents auprès des néo-végétariens
2.5.1. Influence des points de contact auprès des flexitariens

3. TYPOLOGIE DES NÉO-VÉGÉTARIENS ET PRINCIPALES IMPLICATIONS MARKETING
3.1. Attitudes des néo-végétariens vis-à-vis de leur alimentation et des marques
3. 1.1. Attitudes des néo-végétariens vis-à-vis de leur alimentation et leur entourage
3.1.2. Attitudes des néo-végétariens vis-à-vis des marques de produits alimentaires

3.2. Typologie des néo-végétariens
3.3. Profils, comportements et attitudes des néo-végétariens selon la typologie

ANNEXES
Taux de pénétration du néo-végétarisme
• Néo-végétarisme selon le circuit de distribution
• Néo-végétarisme selon l’enseigne fréquentée
• Néo-végétarisme selon l’enseigne Bio fréquentée
• Néo-végétarisme selon les rayons fréquentés
• Néo-végétarisme selon les catégories de produits achetées
• Néo-végétarisme selon les circuits de RHD fréquentés
• Néo-végétarisme selon les enseignes de RHD fréquentées

Profil sociodémographique
• Selon le sexe et l’âge
• Selon le nombre de personne au foyer
• Selon la composition du foyer
• Selon la CSP et les revenus
• Selon la région et le type de commune

Profil Shopper
• Selon la personne en charge des achats alimentaires du foyer
• Selon le circuit de distribution fréquenté
• Selon les enseignes fréquentées
• Selon le type de produit acheté
• Selon le circuit RHD fréquenté
• Selon les enseignes de restauration fréquentées
• Selon la marque de produit achetée (pour chacune des 58 catégories)

Profil, comportements et attitudes des néo-végétariens selon la typologie

Catégorie de produit achetée selon la typologie
Informations sur l'étude
Publiée en Avril 2016
Pages : 336
Tarifs : 4.900 euros HT
Format : Power Point


Contact
N'hésitez pas à nous contacter pour un document de présentation complet de l'étude, le questionnaire ou pour toute autre information :
Mail : contact@arcane-research.com
Tél : 02.41.33.12.49