Santé & Pharmacie

Etude Incontinence Pharmaciens 2ème édition

Etude Apéritif 2ème éditionseptembre 25, 2020
Etude Arthroseseptembre 25, 2020

Quels axes d'innovation prioriser auprès des pharmaciens pour 2015 - 2017 ?

Tout afficher

Cette nouvelle édition de l’étude Incontinence met à jour les résultats de 2011

3 ans après la première consultation (voir ici l’édition 2011) auprès de pharmaciens disposant d’un espace incontinence, la nouvelle édition de l’étude Rayon Incontinence en pharmacie vise à mettre à jour et actualiser l’ensemble des informations recueillies : les chiffres clés inédits sur le marché officinal (profil et localisation des produits,…) mais aussi et surtout les axes sur lesquels les responsables de pharmacie sont les plus en attente d’innovations commerciales, les axes sur lesquels les responsables d’officine jugent que les fabricants répondent « insuffisamment » à leurs attentes, ainsi que les évolutions de ces attentes depuis 2011.

42 critères répartis dans 4 thématiques ont été soumis aux pharmaciens

Les 4 thématiques sont :

  • Relation commerciale.
  • Communication à destination des pharmaciens.
  • Aide à la vente.
  • Gammes de produits proposés aux clients.
  • L’étude Incontinence auprès des pharmaciens fait partie des études réalisées auprès de pharmaciens grâce à notre panel Pharma Scope. Parmi les autres études Pharmacie, vous pouvez consulter aussi l’étude Mal de gorge, mais aussi Laits infantiles ou Compression par exemple.

    Un échantillon de 133 responsables de pharmacie disposant d’un espace Incontinence, a été interrogé par Internet entre le 16 décembre 2014 et le 19 janvier 2015.

    SYNTHÈSE DE L’ÉTUDE

    1. LES CHIFFRES CLÉS DU RAYON INCONTINENCE EN PHARMACIE

    1.1. Part des pharmacies disposant d’un espace incontinence

    1.2. Les raisons qui poussent les pharmacies à ne pas disposer d’un espace incontinence

    1.3. Potentiel d’aménagement de nouveaux espaces incontinence à l’avenir

    1.4. Localisation des produits incontinence dans les pharmacies

    1.5. Taux de référencement des différents types de produits pour incontinence

    1.6. Taux d’exposition devant le comptoir des différents types de produits pour incontinence (nouvelle question 2014)

    1.7. Notoriété des marques de produits incontinence (sur l’ensemble des responsables de pharmacie, disposant ou non d’un espace incontinence)

    1.8. Taux de référencement des différentes marques de produits incontinence

    1.9. Taux d’exposition des différentes marques de produits incontinence

    1.10. Fabricant avec lequel les pharmacies disent travailler « principalement »

    1.11. Opinion des pharmaciens sur les marques de produits pour incontinence (nouvelle question 2014)

    1.12. Motifs de recommandation d’une marque à un client (nouvelle question 2014)

    1.13. Motifs de référencement d’une nouvelle marque de produits pour incontinence (nouvelle question 2014)

    2. LES OPPORTUNITÉS D’INNOVATIONS COMMERCIALES SUR LE MARCHÉ DE L’INCONTINENCE EN PHARMACIE ( VUE TRANSVERSALE)

    2.1. Les axes sur lesquels les responsables de pharmacie sont les moins en attente d’innovations commerciales

    2.2. Les axes sur lesquels les responsables de pharmacie sont les plus en attente d’innovations commerciales

    2.3. Synthèse des opportunités d’innovations commerciales

    3. LES AXES D’INNOVATION EN MATIÈRE DE RELATIONS COMMERCIALES

    3.1. Les axes « suffisamment investis » par les fabricants en matière de relations commerciales

    3.2. Les axes « insuffisamment investis » par les fabricants en matière de relations commerciales

    3.3. Hiérarchisation des opportunités d’innovation en matière de relations commerciales
    3.3.1. Selon la localisation de l’officine
    3.3.2. Selon la localisation des produits
    3.3.3. Selon les types de produits d’incontinence référencés
    3.3.4. Selon le chiffre d’affaires de l’officine

    4. LES OPPORTUNITÉS D’INNOVATION EN MATIÈRE DE COMMUNICATION ( A DESTINATION DES PHARMACIENS)

    4.1. Les axes « suffisamment investis » par les fabricants en matière de communication pharmaciens

    4.2. Les axes « insuffisamment investis » par les fabricants en matière de communication pharmaciens

    4.3. Hiérarchisation des opportunités d’innovation en matière de communication pharmaciens
    4.3.1. Selon la localisation de l’officine
    4.3.2. Selon la localisation des produits
    4.3.3. Selon les types de produits d’incontinence référencés
    4.3.4. Selon le chiffre d’affaires de l’officine

    5. LES OPPORTUNITÉS D’INNOVATION EN MATIÈRE D’AIDE A LA VENTE

    5.1. Les axes « suffisamment investis » par les fabricants en matière d’aide à la vente

    5.2. Les axes « insuffisamment investis » par les fabricants en matière d’aide à la vente

    5.3. Hiérarchisation des opportunités d’innovation en matière d’aide à la vente
    5.3.1. Selon la localisation de l’officine
    5.3.2. Selon la localisation des produits
    5.3.3. Selon les types de produits d’incontinence référencés
    5.3.4. Selon le chiffre d’affaires de l’officine

    6. LES OPPORTUNITÉS D’INNOVATIONS EN MATIÈRE DE GAMMES DE PRODUITS INCONTINENCE

    6.1. Les axes « suffisamment investis » par les fabricants en matière de gammes de produits incontinence

    6.2. Les axes « insuffisamment investis » par les fabricants en matière de gammes de produits incontinence

    6.3. Hiérarchisation des opportunités d’innovation en matière de gammes
    6.3.1. Selon la localisation de l’officine
    6.3.2. Selon la localisation des produits
    6.3.3. Selon les types de produits d’incontinence référencés
    6.3.4. Selon le chiffre d’affaires de l’officine

    7. FOCUS SUR LA PERCEPTION DES PHARMACIENS TRAVAILLANT “PRINCIPALEMENT” AVEC HARTMANN

    7.1. Les points forts d’HARTMANN
    7.1.1. Les axes « suffisamment investis » par HARTMANN en matière de relations commerciales
    7.1.2. Les axes « suffisamment investis » par HARTMANN en matière de «communication pharmaciens»
    7.1.3. Les axes « suffisamment investis » par HARTMANN en matière d’aide à la vente
    7.1.4. Les axes « suffisamment investis » par HARTMANN en matière de gammes de produits incontinence

    7.2. Les points faibles d’HARTMANN
    7.2.1. Les axes « insuffisamment investis » par HARTMANN en matière de relations commerciales
    7.2.2. Les axes « insuffisamment investis » par HARTMANN en matière de «communication pharmaciens »
    7.2.3. Les axes « insuffisamment investis » par HARTMANN en matière d’aide à la vente
    7.2.4. Les axes « insuffisamment investis » par HARTMANN en matière de gammes de produits incontinence

    8. FOCUS SUR LA PERCEPTION DES PHARMACIENS TRAVAILLANT “PRINCIPALEMENT” AVEC SCA (TENA)

    8.1. Les points forts de SCA (TENA)
    8.1.1. Les axes « suffisamment investis » par SCA (TENA) en matière de relations commerciales
    8.1.2. Les axes « suffisamment investis » par SCA (TENA) en matière de «communication pharmaciens»
    8.1.3. Les axes « suffisamment investis » par SCA (TENA) en matière d’aide à la vente
    8.1.4. Les axes « suffisamment investis » par SCA (TENA) en matière de gammes de produits incontinence

    8.2. Les points faibles de SCA (TENA)
    8.2.1. Les axes « insuffisamment investis » par SCA (TENA) en matière de relations commerciales
    8.2.2. Les axes « insuffisamment investis » par SCA (TENA) en matière de «communication pharmaciens »
    8.2.3. Les axes « insuffisamment investis » par SCA (TENA) en matière d’aide à la vente
    8.2.4. Les axes « insuffisamment investis » par SCA (TENA) en matière de gammes de produits incontinence

    Rechercher

    Informations sur l’étude

    Publiée en Février 2015
    Pages : 81
    Tarifs : 4.725 euros HT
    Format : Power Point
    Edition : 2ème édition

    Etude Incontinence Pharmaciens 2ème édition

    Oui, j'accepte que les données personnelles collectées soient conservées pendant 2 ans dans le cadre de la mise en relation avec l'entreprise pour accéder aux prestations qu'elle fournit