Alimentaire, Santé & Pharmacie

Etude Minceur 2ème édition

Etude Hygiène Intimeseptembre 24, 2020
Etude Les prix des produits de parapharmacieseptembre 24, 2020

Quantification des 7 grands marchés de la minceur et de ses segments - Structuration des marchés selon le profil de la demande - Estimation des parts de marché des principaux acteurs.

Tout afficher

Le marché de la minceur ne cesse de se développer et de s’étendre : Fin 2012, l’IMC moyen des françaises âgées de 18 à 75 ans était de 24,8 (à 0,2 points du seuil de surpoids), 30,1% des françaises étaient en surpoids et 13,7% étaient obèses.

Près de 6 françaises sur 10 déclarent avoir mené une action spécifique en 2012 afin de «mincir ou rester mince, affiner ou garder sa silhouette, perdre des kilos en trop ou stabiliser son poids». Dans le même temps, plus de 42% des femmes accordent une «(très) grande» importance à la minceur dans leur vie quotidienne.

Si les aliments allégés restent le produit minceur n°1 (56,6% des femmes menant une action minceur consomment des aliments allégés), le taux d’emprise des autres solutions minceur reste élevé au sein de cette cible captive : soins cosmétiques minceur (43,6%), compléments alimentaires minceur (37,5%), produits diététiques minceur (20,6%), aliments modérateurs d’appétit (7,3%), techniques de soins amincissantes (6%),… Près d’un tiers de françaises ayant mené une action en faveur de la minceur en 2012 ont eu recours aux méthodes de régime par le biais de consultations, coaching (réunions, internet, téléphone) ou de livres.

Les opportunités commerciales sont immenses en matière de produits, de services,…, et ses dizaines de segments porteurs sont à la hauteur de sa complexité. Ce n’est donc plus d’un «marché minceur» dont il faut parler mais bien de «marchés minceur». Le panel Minceur 2013 est l’outil de mesure transversal permettant d’appréhender le sujet dans sa globalité et au sein de chacun de ses segments.

Les segments de marché analysés :

  1. Les soins cosmétiques minceur
  2. Les compléments alimentaires ou médicaments minceur
  3. Les produits diététiques minceur
  4. Les aliments modérateurs d’appétit
  5. Les aliments allégés
  6. Les méthodes de régime (par le biais de consultations, d’un coach à distance, d’un livre / logiciel, de réunions de groupe ou d’un site Internet)
  7. Les techniques de soins «amincissantes» en instituts ou en cabines

Cette étude, réalisée en 2011, a été renouvelée en 2015 (sortie en avril).

6.000 françaises ayant mené une action spécifique en 2012 liée à la minceur, âgée de 18 à 75 ans (tous circuits confondus) interrogées par Internet du 28 janvier au 18 février 2013.

Rechercher

Informations sur l’étude

Publiée en Mars 2013
Pages : 285
Tarifs : 1.200 euros HT (le segment) à 3.950 euros HT (le rapport complet)
Format : Power Point
Edition : 2ème édition

Etude Minceur 2ème édition

Oui, j'accepte que les données personnelles collectées soient conservées pendant 2 ans dans le cadre de la mise en relation avec l'entreprise pour accéder aux prestations qu'elle fournit