Santé & Pharmacie

Etude Anti-Cancéreux Oraux 2021

Etude Complémentaire Santé 2021mai 17, 2021
Etude Apéritif 2021juin 16, 2021

Comment accompagner le pharmacien d’officine au suivi des patients pour améliorer l’adhésion thérapeutique ?

Tout afficher

Anti-Cancéreux Oraux

Depuis quelques années le secteur de l’oncologie a pris un virage ambulatoire grâce au développement des chimiothérapies par voie orale. Ainsi, l’Assurance Maladie dénombre en 2020 plus de 500 000 patients concernés en France pour un chiffre d’affaire approchant les 3 milliards d’euros. Les avantages de cette voie d’administration sont multiples et offre un confort aux patients grâce à des modalités de prise plus simples et non invasives.

Néanmoins, ces chimiothérapies orales, administrées aux patients en dehors du contrôle du milieu hospitalier, entraînent de nouvelles problématiques. Les patients doivent désormais affronter l’apparition d’effets indésirables à leur domicile et l’adhésion médicamenteuse peut ne plus être optimale : problèmes de tolérance, erreurs de dosage, non-application des recommandations en cas d’oubli, modulation des horaires de prise…

Face à une pathologie potentiellement mortelle à court terme et à des traitements complexes et souvent très onéreux, l’Assurance maladie et les syndicats de Pharmaciens ont souhaité développer le suivi des patients sous ACO (Anti Cancéreux Oraux). Ce nouveau dispositif publié le 30 septembre 2020 au Journal officiel a ainsi pour objectifs de :

  • rendre le patient autonome et acteur de son traitement ;
  • limiter la perte de repères des patients ;
  • favoriser le suivi, le bon usage et l’observance des anticancéreux oraux ;
  • informer le patient et obtenir l’adhésion à son traitement ;
  • l’aider dans la gestion des traitements ;
  • prévenir les effets indésirables ;
  • assurer une prise en charge coordonnée du patient.

La séquence d’entretiens et le montant facturé par le pharmacien varient selon que le patient prend un traitement au long cours (hormonothérapie, méthotrexate, etc.) ou d’autres médicaments anticancéreux oraux, dont ceux appartenant à la classe très fournie des inhibiteurs de tyrosine kinase. Le premier cycle comprend trois entretiens sur une année. Un entretien d’évaluation des connaissances du patient sur son traitement et d’information sur les modalités de prise doit d’abord être réalisé. Suivent deux entretiens dits « thématiques ». Le premier est orienté sur les difficultés de la vie quotidienne et les effets indésirables du traitement. Le second porte sur l’appréciation et l’amélioration de l’observance. Ces entretiens thématiques seront réitérés au cours des années suivantes.

Dès lors, pour remporter la meilleure adhésion possible du patient et éviter un arrêt prématuré, quel accompagnement le laboratoire pharmaceutique peut-il proposer au pharmacien afin qu’il remplisse avec succès sa mission d’accompagnement pharmaceutiques des patients sous ACO.

Pour accéder à des informations plus complètes, cliquez sur Infographie Anti-Cancéreux Oraux

208 responsables de pharmacies, représentatives du tissu officinal français en matière d’effectifs salariés, de chiffre d’affaires, de localisation et d’appartenance à une enseigne (ou non) interrogés par Internet entre le 20 et le 29 avril 2021

Synthèse et Infographie

1. Les nouvelles missions des pharmaciens
1.1. Positionnement des pharmaciens vis-à-vis des nouvelles missions
1.2. Présence d’un espace de confidentialité dans l’officine
1.3. Usage d’un outil digital d’accompagnement patients

2. La délivrance de traitements ACO
2.1. Identification des pharmacies délivrant des ACO et/ou des biosimilaires d’oncologie
2.2. Fréquence de délivrance des ACO aux patients
2.3. Quantités d’ACO délivrées au cours du dernier mois
2.4. Evolution de la délivrance d’ACO
2.5. Réception de visiteurs médicaux présentant des ACO et intérêt

3. Niveau de connaissance actuel des ACO et du nouvel accompagnement pharmaceutique
3.1. Niveau de connaissance global des classes L01, L02 et L03
3.2. Niveau de connaissance détaillé des classes L01 et L02
3.3. Niveau de connaissance détaillé de l’accompagnement pharmaceutique ACO

4. Attentes vis-à-vis des laboratoires pour réussir l’accompagnement ACO
4.1. Identification des domaines où l’attente d’informations des laboratoires est élevée
4.2. Informations souhaitées
4.3. Supports souhaités par domaine pour recevoir des informations sur l’accompagnement ACO
4.4. Services associés souhaités pour réussir au mieux l’accompagnement ACO
4.5. Informations souhaitées sur la délivrance de biosimilaires d’oncologie

Annexes

Rechercher

Informations sur l’étude

Publiée en Juin 2021
Pages : 83
Evolution : Sans objet
Tarifs : 6100 euros HT
Format : Power Point
Edition : 1ère édition

Etude Anti-Cancéreux Oraux 2021

    Oui, j'accepte que les données personnelles collectées soient conservées pendant 2 ans dans le cadre de la mise en relation avec l'entreprise pour accéder aux prestations qu'elle fournit