Penser comme l’autre pense

Freud est en famille avec sa femme et son fils dans un parc.

Advient un moment où l’enfant n’est plus en vue nulle part.

La mère s’inquiète, veut entreprendre des recherches et s’exaspère du calme de Freud.

« Point n’est besoin de le chercher pour le trouver » dit-il, « où lui as-tu interdit d’aller ? »

« Près de la fontaine » répond-elle.

« Alors il est là-bas ».

Effectivement ils s’y rendent et trouvent l’enfant sagement assis contemplant la fontaine.

“Si l’humanité était capable de s’instruire par l’observation directe des enfants, j’aurais pu m’épargner la peine d’écrire ce livre.”  Sigmund FREUD

Merci à http://gcarton.com/fr/