Alimentaire

Etude Réassurance Alimentaire

Etude Labellisation des Produits Aquatiquesseptembre 24, 2020
Etude Plats cuisinés 2ème éditionseptembre 24, 2020

Produits Frais et Surgelés en Libre Service (PFSLS) - 34 catégories analysées, 41 critères de réassurance évalués - Quelles réassurances pour répondre aux peurs et inquiétudes alimentaires des Français ?

Tout afficher

La préoccupation des Français sur les produits alimentaires

Plus de 3 Français sur 4 sont préoccupés de la sécurité alimentaire des Produits Frais ou Surgelés en Libre Service (PFSLS)

Entre crise sanitaire, scandale alimentaire et battage médiatique, les Français sont en situation de «peur alimentaire», une inquiétude croissante observée ces dernières années, cette préoccupation augmentant avec l’âge. Parmi les 34 catégories étudiées, certaines sont même «anxiogènes» car leur taux de préoccupation est supérieur à ces 75%. Il s’agit notamment des viandes de veau, des foies gras de canard et d’oie, des poissons fumés / marinés, des poissons élaborés ainsi que des crustacés et mollusques surgelés.

En termes de nature de peur toutes catégories confondues, c’est avant tout les cas de fraudes dans les fabrications, la défiance vis-à-vis de l’industrie agro-alimentaire, l’origine des aliments et le respect de la chaîne du froid qui les inquiètent au premier chef.

Inquiétudes des Français et répercutions d’achats

Disposer pour chaque catégorie, de la nature et de l’ampleur des inquiétudes des Français et leurs répercussions sur leurs achats

L’achat des PFSLS est clairement impacté par ces craintes, puisqu’un Français sur deux déclare modifier son comportement dans ses achats et dans tout ce qui les précèdent. Cela se concrétise notamment par le recours au fait maison et par l’achat moindre de produits industrialisés.

En termes de circuits fréquentés, les marchés, les magasins de proximité, les AMAP tirent leur épingle du jeu au contraire du hard discount. Devant le rayon, la modification de comportement se concrétise par une attention plus forte vis-à-vis des indications précisées sur les emballages et par une lecture plus attentive des compositions. Dans leur choix, les consommateurs privilégient les labels de qualité, davantage d’ailleurs que le Bio. Plus largement, ce sont les labels basés sur le terroir qui sont les plus attendus : «Elevage en plein air», «Producteurs locaux», «Origine France & Pavillon France», «Produit fermier». Le label rouge au contraire, s’il est moins «attendu», remplit extrêmement bien son office puisque la satisfaction à son égard est la plus élevée.

Quant au comportement vis-à-vis des marques, le quart des Français préoccupés par la sécurité alimentaire n’hésite pas à en changer si une autre leur inspire davantage confiance, et la même part choisit une marque qui met en avant des garanties ou indications sur ses produits.

L’importance des critères, mentions ou labellisations

Connaître les messages les plus efficaces sur les emballages et les développements produits à fort potentiel pour les offres gagnantes en linéaire

Plus de 9 Français sur 10 considérant qu’il est important que des critères, mentions ou labellisations figurent sur les PFSLS, retrouver la confiance des consommateurs via la mise en avant des critères de réassurance devient central pour tous les acteurs de l’offre.

Cette étude Réassurance alimentaire justement vise à préciser au global mais aussi sur les 34 catégories et parmi 41 critères de réassurance proposés, ceux à mobiliser en priorité car les plus impactants et les plus pertinents aux yeux des Français. Grâce à la méthodologie de l’importance calculée, l’étude va au-delà du simple déclaratif et identifie les gaps où une marge de progression est possible pour améliorer la satisfaction globale des acheteurs.

L’étude vous informe également sur la performance actuelle du marché, les marques qui inspirent le plus confiance, la position des enseignes sur ce sujet.

Enfin, dans le cadre du rapport complet, le croisement entre les 4 grands profils de responsables des achats révélés par la typologie et l’ensemble des résultats de l’étude vous donne les clés pour  les adresser au mieux en fonction de la priorité et de la sensibilité de ces Français aux différents  facteurs d’influence.

6.027 Français responsables des achats alimentaires au sein du foyer ont été interrogés par Internet entre le 9 et le 28 juillet 2014.

Rechercher

Informations sur l’étude

Publiée en Octobre 2014
Pages : 193
Tarifs : 4.850 euros une catégorie & 9.800 euros les 34 catégories

Etude Réassurance Alimentaire

Oui, j'accepte que les données personnelles collectées soient conservées pendant 2 ans dans le cadre de la mise en relation avec l'entreprise pour accéder aux prestations qu'elle fournit